Retour au menu
 
 

 GENEALOGIE DESCENDANTE d’EUDES DE SAINT MARD dit EUDES LE MAIRE

Familles CHARTIER / HARDY / …
 
 

VERSION 8.4 du 07/08/2015







La présente étude est le résultat de la compilation de documents consultés dans différents dépôts d’archives et d’informations obtenues grâce à de nombreux échanges avec d’autres généalogistes.

Par conséquent, je suis preneur de toutes remarques et compléments. D’avance merci à tous.

Benoît MAURY
 
 

 


" Oublier ses ancêtres, c’est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines " [Proverbe Chinois]

 

MES COORDONNEES

Benoît MAURY

Mail : benoit.maury.geneal@free.fr

SOURCES

A – Base de données B. MAURY (pour les HARDY)

B – Manuscrit du Chanoine HUBERT, volume II, Folio 64, Médiathèque d’Orléans (microfilm)

C – Tableau de P. LHEUREUX (bulletin CGE - 1993)

D – Annuaire de la Noblesse Française, 1897 par le Vicomte Albert REVEREND (communiqué par M. ALASSEUR)

E – Tableaux M. ALASSEUR (tableau JM)

F – BN dossier " bleu " 171, 8YE 5914

G – BN, 8° LM3 2586 – Guillaume, Alain, Jean CHARTIER (1290 / 1900) par François PEROT 1900

H – BN, manuscrit, dossier " bleu " 12, ALLEAUME fol 7

I – BN, manuscrit, P0 1939 MESGRIGNY fol 307

J – BN, manuscrit, HARDY, dossier bleu 338

K – d’après Jean Michel CHAUVEAU

L – Abrégé chronologique de la fondation et histoire du Collège de Boissy avec la généalogie de la famille de ses fondateurs. Imprimé à Paris en 1724, a fait l’objet d’une réédition complète en 1899 par Alfred BESNARD (communiqué par M. ALASSEUR)

M – La lignée de Châlo St Mard et la famille de SAINCTES par Alfred BESNARD (1899) (communiqué par M. ALASSEUR)

  • Ce document renvoi :

    . abrégé chronologique et généalogique en manuscrit original (1680, 1724, 1762) – Archives nationales, carton collèges et universités, Boissy, M 103

    . manuscrit Valton, bibliothèque nationale FF5029

    . manuscrits du prieur de Mondonville, BN, manuscrits français, 24, 126

    . la Chesnaye des Bois (dictionnaire de la noblesse)

    . journal " Le Pèlerin " " les légendes du Saint Sépulcre " et numéro du 09/02/1896

    . les monuments de la " Monarchie Française " par le père Montfaucon (Paris, 1729)

  • N – Pierre et Claude DE SAINCTES par Alfred BESNARD (1900) (communiqué par M. ALASSEUR)

    O – Tableau généalogique général de la Lignée de Châlo Saint Mard " état présent des découvertes de descendances " 1899 – A. Besnard (communiqué par M. ALASSEUR).

    P – CHARTIER – 1070/1650 – Généalogie au delà de l’origine du nom, 2° édition par maître Jean (Chartier) Robert – 1988.

    Q – D’après Jean Louis VIOSSAT

    R – D’après Yves HELAINE (fichier lemaire.ged)

    S – Bulletins de l’Amicale CHARTIER (extraits, source M. RIAS)

    T – " Albine, le dernier amour de Napoléon " - René MAURY - Ed Calmann Lévy - 1998

    U – D’après François RIAS

    V – D’après Bruno GOGEL

    W – Histoire du duché d’Uzès (informations communiquées par Jean Michel CHAUVEAU, président du CGU à Uzès)

    X – D’après Jean Pierre DOBLER

    Y – D’après Monique DOSSMANN

    Z – " L’assassin de Napoléon ou le mystère de Ste Hélène " - René MAURY - Ed Albin Michel

    AA – D’après Hervé GIRARD

    AB – Echange de correspondances avec Jacques MACé

    AC – Revue de l’Institut Napoléon n° 178 / 1999

    AD – Farges et son histoire par Jacques MACé, 1997

    AE – A la découverte de leurs racines de Joseph Valynseele et Denis Grando, tome 1

    AF – Les fantômes de Villiers par Jacques MACé

    AG – Extrait de la généalogie De Montholon par le Colonel Henri RAMé, 1985

    AH – D’après Mr. Eric BALFOURIER

    AI – D’après Mad. Gisèle OLLIVIER (sources BN, minutiers des notaires …)

    AJ – Nouvelle biographie générale (d’après Mad Gisèle OLLIVIER)

    AK – D’après Mad. MARCHAND Marie Paule

    AL – La banque du blason. www.syrtals.com/blason

    BN – Feuillets généalogiques de la BN communiqués par Mad. Gisèle OLLIVIER
     
     

    GENEALOGIE DESCENDANTE D’EUDES LE MAIRE (et de son frère)

    Génération 1

    SAINT MARD N.

    Génération 2

    1.1

    De SAINT MARD Eudes dit LE MAIRE Eudes (1 048 580 098)

    Gouverneur et châtelain d’Etampes, Seigneur de Châlo St Mard, fidèle serviteur de Philippe 1°, il fit le pèlerinage à Jérusalem à sa place vers 1080. Eudes eut un fils nommé Anseau (ou Ansolde) et cinq filles dont Tiphaine.

    Origines

  • C’est dans le canton de Dammartin en Goële que se rencontre la Seigneurie initiale de St Mard, un château fort datant au moins du IX° siècle, avec son église dédiée à St Médard, et son vieux bourg, une localité appartenant aujourd’hui à l’arrondissement de Meaux, à 3 km de Dammartin, 20 km au Nord Ouest de Meaux et 32 km au Nord Ouest de Paris. Malheureusement, les vieilles pierres de l’antique fortification ne peuvent plus parler. Dans sa furie, le Baron Alexandre De MONTBRUN, Commandeur de l’ordre de Wasa, fit raser les lieux le 17 décembre 1840.

    Le nom du lieu vient de St Médard qui, au VI° siècle évangélisa la région entre Paris et Montmorency. Les caprices de l’orthographe et des abréviations transformèrent au gré des documents la désignation en Sanctus Medardus, St Maard, Sanctus Mardus, St Mars, St Marcq … etc. [S]

  • Etat civil

  • o Ca 1056 à Etampes ou Ca 1045 à St Mard en Goëlle (près de Dammartin, nord est de Paris) ou Ca 1048 ou Ca 1049 [P]
  •                     . + Ca 1120 ou Ca 1110 [P]

                        . x Ca 1073

  • Dit Châlo St Mard, Châllo, Challou, de Saint Mars, de St Mard (aujourd’hui, le village s’orthographie Châlo St Mars)

    C’est sur le fief ou hameau de Chérel, près de Châlo St Mard, qu’était placée, à ce qu’on croit, l’habitation de l’ancien seigneur de Châlo St Mard.

    Le " pèlerin " a t-il donné son nom au bourg, ou le bourg a t-il pris son nom au pèlerin ?

  • Fonctions

  • Désigné Maire du bourg de Châlo St Mard par Philippe 1° (contre fort de Chérel à l’ouest d’Etampes, d’ou son nom d’Eudes Le Maire. Eudes Le Maire devient sieur de Challo / châlo St Mard)

    Seigneur de St Mard en Goëlle

    Chambellan et commensal du roi Philippe 1° dès 1072 [P]

    Gouverneur et châtelain d’Etampes

    Seigneur (sieur) de Châlo St Mard

    Fidèle serviteur de Philippe 1°

    Valet de chambre du roi vers la fin du 11° siècle

    Participe pour le roi à la croisade (1097 - 1099)

    Devise

    " Mori Malo Quam Foedari " : " Plutôt la mort que le déshonneur " [S]

    Le pèlerinage

    . S’offrit d’accomplir le vœu du roi et d’aller armé de pied en cap visiter le St Sépulcre de Jérusalem vers 1080

    . Promesse de Charte vers 1085 [P]

    . Le véritable départ de Eudes survient vers avril 1097 (il représente officiellement le Roi lors de la première Croisade).

    . Dès le 10/08/1099, il s’agenouille auprès du St Sépulcre.

    . Eudes revient à Etampes à l’automne 1099. De là, la fameuse charte serait plutôt à dater de 1103 ou 1105.

    . A son retour le roi lui donna la terre de Châlo St Mard.

    . Son fils Ansolde participe aussi à la première Croisade.

    La Charte de mars 1085

    . La Charte ou promesse de Charte a t-elle précédé le pèlerinage ? [P]

  • La situation au Moyen Orient interdit une entrée à Jérusalem avant le 15/08/1099

    . Le voyage à pieds, dont la durée est fixée à 3 ans, se situe entre 1097 et 1099

    . Philippe 1° est retenu à Londres de 1087 à 1101

    . Philippe 1° n’a pu récompenser au mérite la mission d’Eudes avant 1102 / 1105

    . La Charte créée la condition préalable au transport routier et par la même l’émergence des CHARTIER [S]

    Le privilège

    . Le roi lui accorda les privilèges suivants à tous ses enfants mâles, ses filles et leurs descendants (à ses héritiers et à leurs héritiers : heredibus odonis et eorum heredibus) (M)

  • . Ils en ont joui pendant plus de 5 siècles. " Tout fiscalin ou serf du roi qui épouserait une des filles de Châlo serait affranchi de toute servitude " : par une charte datée du Palais d’Etampes de mars 1085.

    . Edits de confirmation des privilèges :

  • Un édit exempte les descendants du Sr de Châlo du " guet " comme privilège accessoire à leur charte
  • . En 1248, sous le règne de Saint Louis, 3 abbés de Paris déclarent avoir vu et lu l’original et ils ont déclaré conforme la copie qui leur fut soumise.

    . Une sentence du maître des requêtes en conservateur des privilèges du 12/03/1532 confirme le même privilège en faveur de la famille CHARTIER.

    . " Il ne faut point obmettre de dire quelques choses de ces privilèges et de faire savoir à quoy il lestandent, par ce quelques personnes intéressées a relever cette famille s’étoient figuré que La Charte du Roy Philippe estoit un annoblissement. Ce qui n’est point.

    Si ce n’est que les entendre que l’estat de liberté est plus noble que celuy de servitude a quoy le Eude estoit originairement engagé.

    Ainsy le privilège qui fut octroyé par le Roy aux enfants du dit Eudes est une manumission authentique par laquelle sa majesté les dégage de tout lien, de servitude et les affranchit des droits de coustume qu’elle prenont ordinairement sur les danrées et marchandises au passage des villes ". [B]

    . Non seulement les descendants étaient libres, mais ils étaient exempts de la plupart des impôts et droits quelconques perçus dans le royaume pour le compte du roi ou de ses vassaux, tant par terre que par eau et notamment de tous les droits énumérés dans les lettres de " committimus " (Manuscrit Valton) délivrées par les maîtres de requête de l’hôtel du roi et dont voici la liste :

    péages, barrages, ports, passages, placeages, entrée de vin, huitième, douzième, vingtième, taille, taillon, fortifications, criées, emprunt travers, coutumes, boues, chandelles, gardes, droits d’entrée, gabelles, tous autres droits, charges de tutelle, curatelle, commissions et autres charges et servitudes quelconques (Prieur de Mondonville, BN, manuscrits français, 24, 126). [M]

    . Une condition accessoire aux privilèges, stipulée hors de la Charte, semble astreindre les descendants d’Eudes Le Maire à la défense d’Etampes par ses bastions ouest (pendant au moins 3 siècles). [P]

    . Henry IV a révoqué en 1602 ce privilège et tous les autres comme contraires aux droits de la Couronne (Roi de France de 1589 à 1610). [L]

    Armoiries (voir annexe 4)

    . Armes des CHARTIER :

    " d'argent au tronc d'arbre au naturel, alésé, posé en face et surmonté de deux perdrix au naturel, au rameau d'olivier à trois branches, en pointe ", ainsi blasonné en l'église de St André des " Ares " à Paris en une chapelle au côté droit de la nef.

    (Eglise St André des Arts à Paris 6° ? - d’après un prêtre, de la paroisse de St Séverin, rencontré en novembre 1998 dans ce quartier de Paris, l’église de St André des Arts a été détruite à l’époque du Baron Haussman). [B]

    . A propos des armes de Jérusalem :

    Il ne paraît pas y avoir eu de concession régulière au sujet des armes de Jérusalem. Cette concession ne peut pas émaner de Philippe 1°, car à cette époque, il n’y avait pas encore de concession d’armoiries, mais la lignée les a certainement possédées antérieurement au 16° siècle.

    La Chesnaye des Bois (dictionnaire de la noblesse) formule ainsi son opinion : " Quoi qu’il en soit des manières de raconter le voyage d’Eudes Le Maire on peut toujours considérer que la concession est certaine, mais qu’il est difficile d’en découvrir l’origine ". [M].

  • Le clan des CHARTIER

  • . La cohésion du clan demeure telle qu’en janvier 1514, suivant Montfaucon, ils se présentent au nombre de 600 aux funérailles d’Anne de Bretagne, à Etampes, arborant tous les armes du Sieur de Challo : l’écartelé de Jérusalem. Toutefois, déjà bon nombre de Chartier basonnaient autrement. [P]
  • Traces historiques

  • On reconnaît encore aujourd’hui (1869) parmi les écussons ornant les clefs de voûte de la seconde travée de l’église St Médard de Châlo St Mars près d’Etampes les quartiers des armes de Jérusalem. [M].

    Eudes de Saint Mard, dit Eudes Le Maire ou Chalo et sa famille font le sujet de la partie inférieure de l’un des grands vitraux de l’église St Etienne du Mont à Paris (5° arrondissement / M cardinal Lemoine), se trouvant au dessus de la deuxième Chapelle de gauche (Chapelle Saint Jean l’Evangéliste), sur le flanc gauche à l’arrière de l’église (où serait la sépulture de Claude Le HARDY, descendant par les femmes, du chevalier Eudes).

  •  

    Ses origines se confondent avec celles de l’abbaye royale de Sainte-Geneviève : d’abord simple chapelle dans une crypte, cette église paroissiale accolée au mur nord de sa voisine, date de 1222. Devenue insuffisante pour la plus grosse paroisse de l’Université, son chœur et son clocher sont rebâtis à partir de 1492. La première pierre de la façade occidentale est posée par Marguerite de Valois en 1610, et la dédicace célébrée le 15 février 1626 par Jean-François De Gondi, 1er archevêque de Paris. Elle possède le seul jubé monumental (1545) et le plus ancien buffet d’orgues de Paris (1631), un fragment de la châsse de sainte Geneviève, patronne de la ville, et un remarquable ensemble de vitraux (fin XVIe-XVIIe siècle) dûs à la générosité de ses paroissiens. Consacrée en temple de la piété filiale sous la Révolution, restautée sous le Second Empire par Baltard, elle est le théâtre, le 3 janvier 1857, de l’assassinat de l’archevêque de Paris, Monseigneur Sibour, par le prêtre interdit Jean Verger

    .


     
     


  • Le journal " Le Pèlerin " a publié dans le volume : " les légendes du Saint Sépulcre " et dans son n° du 09/02/1896, une composition du dessinateur Alleaume, représentant Eudes Le Maire cheminant, armé, son cierge à la main ". [M].

    Les " Monuments de la Monarchie Française " par le père Montfaucon (Paris, 1729) reproduisent en gravure une miniature du manuscrit Valton (Manuscrit Valton, bibl nat FF 5029), d’après, dit-on, une ancienne peinture sur bois qui existait autrefois dans l’église St André des Arts à Paris. Le dessin représente Châlo St Mard recevant de la main du roi, la Charte de franchise.

    L’œuvre principale daterait au plus tard de 1450 et pourrait provenir d’un don de Michel CHARTIER époux de Catherine PASTE.

    La miniature (gravure) vient de l’initiative de sieur Jourdain de VALTON époux de la petite fille de Michel : Catherine ALEAUME o vers 1490, fille de Perrine CHARTIER et de Ferry ALEAUME, prévôts d’Etampes (voir III 18.5).

    Une pareille illustration demeure quand même allégorique en ce sens qu’elle illustre trois sujets différents, non nécessairement contemporain :

    1. la remise de la franchis
    2. le revêtement de l’armure par Eudes, prêt au départ
    3. le geste par lequel Eudes confie sa famille aux soins de la Couronne.
  • Un point est certain, la remise précède le départ. Mais, il faut considérer trois dates dans le dessin :
    1. Mars 1085 : Philippe 1° accorde une Charte à Eudes
    2. Vers 1095 : Eudes, voyant que le départ est imminent, confie sa famille à la Couronne (au comte de Flandres, gardien du royaume, car Philippe 1° est alors en exil)
    3. Vers 1097 : Eudes entame son voyage. Il reviendra à l’automne 1099.

  • Philippe 1°

    Philippe a agrandi ses Etats qu’au moyen de rapines, détroussages et vols de grand chemin, sans égard même à la qualité et au caractère sacré de certains propriétaires [P].

    Les confesseurs de Philippe ne lui trouvent plus d’excuses, on refuse de l’absoudre [P].

    Ecrasé par la puissance des grands Ducs, méprisé par les clercs et une partie de la population, Philippe doit se réfugier à 2 reprises :

    . vers 1084 auprès comte de Flandres

    . de 1095 à 1101 à Londres, auprès des fils de Guillaume le Conquérant, sous le coup d’une excommunication.

    Philippe conçoit le projet de se rendre à Jérusalem, de s’agenouiller devant le tombeau du Christ et d’y demander l’absolution autrement refusée.

    Il fait graver le texte de sa confession sur un ex-voto de bronze destiné à orner le Saint Sépulcre avec d’autres joyaux.

    Philippe s’ouvre à son chambellan : " Qu’à cela ne tienne, Sire, dit Eudes Le Maire, je suis votre homme et votre pèlerin. Ce voyage, je l’effectuerai pour vous en tout point selon votre vœu. "

  • 1.2

    Frère d’Eudes

    Génération 3

    11.1

    De SAINT MARD Epiphanie dite LE MAIRE Tiphaine (524 290 049) (o Ca 1080/1084 à Etampes + Ca 1140), seconde fille d’Eudes, Dame de Châlo St Mars x Ca 1103 à Etampes avec Alain CHARTIER dit le fiscalin (Receveur général du fisc pour le Roi Philippe 1° en 1102) (o Ca 1065/1078 à Etampes + Ca 1130/1141), fiscalin et officier du roi Philippe 1°. [B, K, P]

    CHARTIER : nom de métier, contraction de Charretier – Le Chartier. Ce nom tire son origine du transport routier.

    11.2

    LE MAIRE ou De SAINT MARD Ansolde (Anseau), croisé (o Ca 1074/1080 Châlo St Mars + 1135/1142 x Ca 1100). [K]

    Parti en 1099 avec le Duc de Normandie Robert De COURTE HEUSE et Godefroy DE BOUILLON pour affranchir les lieux saints de Jérusalem [S]

    (Descendance vers son arrière petit fils, Lancelot de St MARD, maréchal de France en 1270 sous Saint Louis). [P]

    12.1

    De SAINT MARD Hardouin, croisé malheureux, mort au Proche Orient

    Génération 4

    111.1

    LE CHARTIER " Alain " (262 145 024) o Ca 1103/1105 + Ca 1168 (ou + /1170) x Ca 1127, ou LE CHARRETIER Alain, pionnier du transport routier en France grâce aux allégements sur les droits et taxes, il organise le transport routier entre Orléans et Paris. Il devient seigneur de Boissy le Sec puis d’Etampes. [P]

    èDudit Alain est " descendu par moyens " :

    Filiation incertaine

    L’amicale Chartier a apporté un correctif chronologique et a ajouté un degré " anonyme " :

    112.1

    De SAINT MARD Adélard, châtelain du donjon de Dammartin

    112.2

    De SAINT MARD Pierre

    112.3

    De SAINT MARD Idélart

    112.4

    De SAINT MARD Gilebert (o Ca 1130 + Ca 1187), seigneur de Saint Mard, chevalier, co-seigneur de Thieux x Ca 1138 avec Ne. GIFFARD De FOUQUEVILLE [fille de N. et de Ne De NEVERS (sa mère était fille du comte Guillaume II De NEVERS, elle descendait donc de Beaudoin, Duc De BOUILLON, le père de Godefroy ? ?)] [S]

    Génération 5

    111 1.1

    LE CHARTIER (A) ? ? (Arnold ? ?) (131 072 512) (o Ca 1128 x Ca 1152), seigneur de Boissy le Sec

    112 2.1

    De SAINT MARD Simon, témoin d’une donation de Raoul De COUCY faite à l’abbaye de Nogent en 1174.

    112 4.1

    De SAINT MARD Pierre Fruement, chevalier, seigneur de Saint Mard et de Thieux. Part en croisade en 1189.

    112 4.2

    De SAINT MARD Albéric

    112 4.3

    De SAINT MARD Eudes

    112 4.4

    De SAINT MARD " Une fille "

    Génération 6

    111 11.1

    LE CHARTIER (B) ? ? (Bernard ? ?) (65 536 256) (o Ca 1154 x Ca 1176), seigneur de Boissy le Sec

    112 41.1

    De SAINT MARD Manassé (o Ca 1175 + Ca 1230) gentilhomme de la châtellenie de Dammartin (d’après une liste dressée par ordre de Philippe Auguste pour la convocation du ban et de l’arrière ban, à être réunis de 1211 à 1220 pour combattre l’empereur d’Allemagne Othon IV). Présent à la bataille de Bovines le 27/07/1214.

    112 41.2

    De SAINT MARD Pierre Brenden

    112 41.3

    De SAINT MARD Menestrier

    112 41.4

    De SAINT MARD Mathieu (+ 11/09/1195)

    Génération 7

    111 111.1

    LE CHARTIER (C) ? ? (Casimir ? ?) (32 768 128) (o Ca 1177 x Ca 1205), seigneur de Boissy le Sec

    112 411.1

    De SAINT MARD Renaud (o Ca 1198 + Ca 1245), chevalier et seigneur de Saint Mard

    112 411.2

    De SAINT MARD Emeline

    Génération 8

    111 111 1.1

    LE CHARTIER (D) ? ? (16 384 064) (o Ca 1209 x Ca 1232), seigneur de Boissy le Sec

    En 1229, un Edit de St Louis exempte les descendants du Seigneur de Châlo du " guet " comme privilège accessoire à leur charte.

    112 411 1.1

    De SAINT MARD Lancelot (o Ca 1225 + Ca 1280), seigneur de Saint Mard et chevalier. Maréchal de France en 1270. [S]

    Génération 9

    111 111 11.1

    CHARTIER Robert (8 192 032) o Ca 1235 (ou 1234/) à Châlo St Mars + Ca 1315 (ou + Ca 1300 d’après source P) dont il est parlé au cartulaire de l’évêché de Chartres, ainsi que de son fils qui suit (en 1290). 7° seigneur de Boissy le Sec. Marié Ca 1260 à St Arnoult en Yvelines (ou 1258/1260) avec DE ST ARNOUL EN IVELINE (ARNOULD ou ARNOULT) Jacqueline (o Ca 1245 St Arnoult en Yvelines).
     

    La descendance de Robert CHARTIER est consultable dans la base de données.
     

    Voir les différentes variantes dans la descendance de Robert CHARTIER ci-après

    111 111 11.2

    CHARTIER Emmelie (ou Emméline, Emmeline, Eméline la chartière) (o Ca 1229/1233). [K, S]

    Robert CHARTIER liquide l’industrie du transport. Sa sœur Emmeline, héritière du " terminus de Paris " (derrière le Panthéon – Un entrepôt, des habitations, une forge, des écuries …) donne en 1254 les terrains ou s’érigera le futur lycée Louis le Grand et le Collège de France.

    A partir de cet instant, les CHARTIER s’orientent vers le notariat, l’administration et le commerce.

    Le terminus : Un quadrilatère de Paris – et pas le moindre – hérité de la famille CHARTIER. Limité par le Panthéon, l’église St Etienne du Mont, la rue St Jacques et la Sorbonne, il porte aujourd’hui en son milieu un bout de ruelle, prolongement de la rue de Beauvais, aboutissant précisément au Panthéon et nommée " Impasse Chartière " en raison du don. (Bernard STEPHANE – dictionnaire des noms de rues de Paris – Ed. Meugas – 1986).


     








     111 111 11.3

    LE CHARTIER Denis

    LES DIFFERENTES VARIANTES
     

    BASE B. MAURY (inspirée du manuscrit d'HUBERT) BASE B. MAURY (inspirée du manuscrit d'HUBERT) LA LIGNEE DE CHALO St MARD par Alfred BESNARD - 1899 LA LIGNEE DE CHALO St MARD par Alfred BESNARD - 1899 GENEALOGIE DE BOISSY Vcte A. Révérend - Annuaire de la Noblesse Française - 1897
    Eudes LE MAIRE (o Ca 1056 à Etampes + 1120) fidèle serviteur de Philippe 1° Eudes LE MAIRE (o Ca 1056 à Etampes + 1120) fidèle serviteur de Philippe 1° Eudes LE MAIRE (o Ca 1056 à Etampes + 1120) fidèle serviteur de Philippe 1° Eudes LE MAIRE (o Ca 1056 à Etampes + 1120) fidèle serviteur de Philippe 1°    
    Alain CHARTIER (o Ca 1076 à Etampes + Ca 1141) fiscalin et officier du roi Philippe 1° x (Ca 1103 Etampes) Tiphaine (Epiphanie) LE MAIRE (o 1084 Etampes) Alain CHARTIER (o Ca 1076 à Etampes + Ca 1141) fiscalin et officier du roi Philippe 1° x (Ca 1103 Etampes) Tiphaine (Epiphanie) LE MAIRE (o 1084 Etampes) Alain CHARTIER (o Ca 1076 à Etampes + Ca 1141) fiscalin et officier du roi Philippe 1° x (Ca 1103 Etampes) Tiphaine (Epiphanie) LE MAIRE (o 1084 Etampes) Alain CHARTIER (o Ca 1076 à Etampes + Ca 1141) fiscalin et officier du roi Philippe 1° x (Ca 1103 Etampes) Tiphaine (Epiphanie) LE MAIRE (o 1084 Etampes)    
    Alain LE CHARTIER (o Ca 1105 + Ca 1168)  Alain LE CHARTIER (o Ca 1105 + Ca 1168)  ? ?    
    Arnold LE CHARTIER (o Ca 1138 + Ca 1200)  Arnold LE CHARTIER (o Ca 1138 + Ca 1200)  ? ?    
    Bernard LE CHARTIER (o Ca 1169 + Ca 1232)  Bernard LE CHARTIER (o Ca 1169 + Ca 1232)  ? ?    
    Casimir LE CHARTIER (o Ca 1206 + Ca 1270) Casimir LE CHARTIER (o Ca 1206 + Ca 1270) ? ?    
    Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE Robert CHARTIER (o Ca 1235 + Ca 1315) x (Ca 1260) Jacqueline De St ARNOUL en IVELINE
    Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293 Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293 Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293 Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293 Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293 Jean I CHARTIER -o Ca 1261 + Ca 1315) x Ca 1293
    Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360) Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360) Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360) Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360) Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360) Jean II CHARTIER (o Ca 1298 + Ca 1360)
    Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin x 1389 Agnès Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin x 1389 Agnès Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin x 1389 Agnès Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin x 1389 Agnès Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin x 1389 Agnès Guillaume CHARTIER (o 1348 + Ca 1410) dit Guillemin 
    Jean IV CHARTIER (o Ca 1380 + Ca 1440) x Ca 1402 Perruchon MARTIN (o 1380/1383) Jean IV CHARTIER (o Ca 1380 + Ca 1440) x Ca 1402 Perruchon MARTIN (o 1380/1383) Jean III CHARTIER Jean III CHARTIER Simon CHARTIER Jean CHARTIER x Agnès
    Simone CHARTIER (o Ca 1405 + Ca 1455) x <1435 Mâcé HARDY (o Ca 1410) Simon CHARTIER Jean IV CHARTIER x Perrichon Jean IV CHARTIER x Perrichon Michel CHARTIER x Catherine PASTé Jean CHARTIER x N. Périchon
      Michel CHARTIER x Catherine PASTé Simone CHARTIER x Mâcé HARDY Michel CHARTIER x Catherine PASTé   Michel CHARTIER x Catherine PASTé

    Retour au menu

    Suite de l'étude